à propos

INNOGEC-Relance permet aux entreprises collectives qui rencontrent des défis dues à la crise sanitaire de bénéficier d’un financement afin de répondre à certains besoins spécifiques ayant émergé. Grâce à INNOGEC-Relance, elles pourront bénéficier d’un financement pour une première intervention afin de dresser un état de la situation de l’entreprise. Une deuxième intervention sera possible pour accompagner l’entreprise dans son plan de gestion du changement, de redressement ou de l’ajustement de son modèle d’affaires.

INNOGEC-Relance est possible grâce à l’ aide financière du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

conditions d’admissibilité

  • 1

    L’entreprise doit être une entreprise collective, constituée sous forme de coopérative, d’organisme à but non lucratif ou de mutuelle ayant une activité marchande tel que défini par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/bref/quest-ce-quune-entreprise-deconomie-sociale/;

  • 2

    L’entreprise doit avoir été touchée par la crise sanitaire soit en rencontrant des difficultés, soit en se retrouvant en croissance accélérée;

  • 3

    L’entreprise doit avoir au moins trois ans d’opérations pour les entreprises en difficulté et 12 mois d’opérations pour les entreprises en croissance accélérée;

  • 4

    Des entreprises de moins de trois ans d’opération pourraient être soutenues par ce volet si elles démontrent qu’elles sont bien implantées et que les défis qu’elles rencontrent ne sont pas liés à leur démarrage;

  • 5

    Le projet comporte le paiement d’honoraires professionnels réalisés par une organisation spécialisée. Les salaires des employés de l’entreprise ou l’acquisition d’immobilisations ne sont pas des dépenses admissibles;

  • 6

    L’entreprise doit être accompagnée par l’un des 22 pôles d’économie sociale du Québec, par la Coopérative de développement régional du Québec ou par tout autre organisme de développement économique municipal;

  • 7

    Les services de consultation doivent être offerts par une entreprise d’économie sociale reconnue pour son expertise et la qualité de ses services.

    Pour plus d’information, voir la page

    bottin des consultants
  • 8

    L’entreprise doit démontrer la disponibilité des ressources financières complémentaires pour compléter le montage financier du projet.

étape 1

Lors de la première étape, l’entreprise doit réaliser un audit global ou spécifique d’une composante (finances, production, marché, etc.). Lors de cette évaluation, le consultant retenu devra élaborer soit :

  • Un plan de redressement et de relance d’entreprise (repositionnement d’entreprise).
  • Un plan de croissance pour les entreprises en croissance accélérée.

étape 2

Une fois la première étape complétée, l’entreprise pourra faire appel à des services professionnels pour la réalisation du plan de redressement, de gestion du changement ou de l’ajustement de son modèle d’affaires, selon les besoins.

La subvention couvrira notamment l’accompagnement dans les activités telles que :

  • Comptabilité et finances
  • Ressources humaines
  • Conseils juridiques
  • Accompagnement stratégique et opérationnel
  • Étude de marché
  • Technologies de l’information